Une nouvelle analyse multivariée: MURAT

L’identification des variables dites « rares » est l’objectif de nombreuses études génétiques sur les maladies et les troubles. Lorsque que des mesures physiologiques permettent d’associer les phénotypes à une maladie ou un trouble, elles doivent ensuite être étudiées en complémentarité pour obtenir des résultats, ce qui ajoute à la complexité. Celia Greenwood, directrice scientifique du Centre Ludmer, et une équipe de chercheurs ont mis au point d’une nouvelle analyse multivariée – Multivariate Rare-Variant Association Test (MURAT) – qui permet d’étudier simultanément plusieurs phénotypes. En apprendre davantage  (en anglais)